At the Leaky Cauldron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
pour vous servir





MessageSujet: At the Leaky Cauldron   Mar 1 Mar - 14:31



Jüw, Corpse Heart, Sulky*

At the Leaky Cauldron


Il y a très peu de choses pour lesquelles j'irais parcourir des kilomètres, sous le vent et la pluie. Oui, très peu. Il y a par exemple l'idée que je doive aider mon frère ou Keith à se sortir d'une situation périlleuse, ou bien savoir que je dois me rendre à mon travail, ce qui me motive toujours énormément. Mais pour des choses bassement matérielles, c'est très rare que j'aille braver les éléments. Il y a une chose cependant à laquelle je ne peux pas résister, c'est l'appel du chocolat. Un bon et succulent gâteau au chocolat, sous toutes ses formes. Fondant, mousse, crémeux, moelleux. Voila une excellente raison de me faire venir. Et je dois dire que j'en ai goûté beaucoup au long de ma jeune vie. Je peux donc facilement comparer les mérites des fabricants ou des textures. Donc, vous pouvez me croire quand je vous dit que l'un des meilleurs gâteau au chocolat que j'ai goûté se trouve au Chaudron Baveur, le bar pour sorciers qui marque l'entrée du chemin de Traverse. La première fois que j'y suis allé pour déguster leur prometteur "suprême double cacao", c'était pendant l'été entre ma quatrième et ma cinquième année. Pour la première fois, ma mère et les parents de Keith nous avaient laissé faire nos courses pour l'année suivante tout seuls comme des grands. Et nous n'étions pas peu fiers de nous, jeunes gens pleins de responsabilités. Je me demande encore comment nos géniteurs respectifs, pourtant très au courant de nos penchants pour la déconne et le non-sérieux, ont put nous laisser nous débrouiller seuls. J'aurais été mon propre parent, jamais je ne me serais laissé prendre autant de décisions sérieuses seul en une seule journée. Mais bref, nous y étions. Après une après midi à effectuer très sérieusement nos achats -nous avions trop peur qu'on ne nous laisse plus sortir sans protection rapprochée si nous n'étions pas sages-, nous nous sommes installés dans la grande salle du Chaudron Baveur afin d'y prendre un gouter bien mérité. Je tentais donc le "suprême" avec un bon thé, et fus très surpris par le goût divin de la pâtisserie. Je n'aurais jamais crut qu'un bar de sorciers un peu rustre en apparences puisse avoir des choses aussi subtiles à sa carte. Et pourtant, c'était bien le cas. Depuis, je dois dire que le Chaudron Baveur ne m'a jamais déçu, ni lui ni son gâteau.

Ce jour là d'hiver, j'avais un petit creux. J'avais aussi besoin d'échapper aux fêtes people où j'allais régulièrement. Non pas que je veuille me plaindre d'y assister, non. Ça serait mal venu de chouiner parce que je fréquente la jet set magique. Le problème est qu'à force de trainer avec ces gens, on risque de perdre le sens des réalités, et je ne veux surtout pas en arriver là. Être un prétentieux qui refuse de se mêler à la "populasse", je laisse ça à ma mère. Du coup, afin de dégonfler la pression, je décidais d'aller prendre ma ration de chocolat au Chaudron Baveur. Avec un peu de chance, je pourrais y déguster ma part de gâteau en toute quiétude sans que des gens me reconnaissent, enfin, avec beaucoup de chance devrais je dire. Faire de la radio aurait dut m'empêcher d'être connu physiquement, mais la station mettais régulièrement ma bobine dans Sorcière Hebdo et dans le Daily Prophet afin de faire de la pub. Comme si c'était mon physique de rêve qui allait rapporter des auditeurs (*ironie*). Ainsi, je prannais mes clics et mes clacs de la radio après avoir mit la dernière main à mon interview du lendemain, et je transplanais directement au Chaudron Baveur. Là, je m'installais à une table dans un coin en faisant attention de ne pas trop me faire repérer. Peine perdue ! Un jeune serveur s'approcha de moi et se mit à parler de façon hystérique.

_ Monsieur Da Braccio ! C'est bien vous l'animateur ? Je vous ai vu dans le journal. J'adore votre émission, je la suis tout le temps. J'adore comme vous interviewez les gens, c'est super intéressant....

Et bla, et bla, et bla. Moi qui avais voulu être discret. La voix du serveur résonnait dans la salle, si bien que les autres clients se retournaient pour me regarder. Je regrettais soudain la discrétion du précédent serveur, Lucas Kingsley. Ce petit là savait faire son travail sans en rajouter. Juste ce qu'il faut de sympathie et de retenue. Mais il avait été enlevé, exactement comme Marlena d'ailleurs. C'était très triste. En attendant, le petit serveur continuait de m'abreuver de questions et de louanges. Il me semblait qu'il fallait l'arrêter là avant qu'il ne provoque une émeute.

_ Oui oui merci. Un suprême double cacao et une tasse de earl grey. Merci.

Il s'arrêta au milieu de sa phrase, eut un infime mouvement de recul, et cligna des yeux deux fois avant d'aller chercher ma commande. Je m'en voulais toujours d'être cassant avec les gens, car ce n'était pas mon rôle, mais il y avait des moments où rien d'autre ne marchait. Je m'efforçais de ne pas regarder les autres sorciers présents, prenant l'air du gars qui ne veut parler à personne. Des fois, faire semblant d'être dans sa tour d'ivoire a quelques avantages. Mais cette attitude n'empêcha pas quelqu'un de venir me trouver et s'assoir face à moi. La personne s'assit tandis que je scrutais le bois de la table, et ne dit rien. Je dus relever la tête pour savoir à qui j'avais affaire.

...


Revenir en haut Aller en bas
 

At the Leaky Cauldron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragées Surprises :: Maintenant ou Jamais [HRP] :: « la pensine : archives .-