Misty Morning, Albert Bridge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Timo Grimm-Kapler
pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur

♠ Célébrité : Tom sexy Hiddleston
♠ Copyrigh : tumblr


Schizophrenia loves me
♠ Baguette Magique: Aubépine, écaille de Salamandre
♠ (Ex) Répartition: Dill
♠ Lobby d\'Affiliation: Séparatistes

MessageSujet: Misty Morning, Albert Bridge   Jeu 10 Fév - 16:07

Keith préférait ne pas transplaner dans Londres. Oui, bien sûr, c'était plus pratique. Le seul problème était qu'on ne savait jamais avant de transplaner s'il y avait quelqu'un à l'endroit choisit. Impossible donc de prévoir si des moldus se trouvaient à l'autre bout. Keith se souvenait encore de la lettre furieuse que la section "contrôle du transplanage" du département des transports avait envoyé à tous les foyers sorciers quelques mois auparavant. Plusieurs jeunes gens ayant reçut leur autorisation au transplanage avait passé l'été suivant à apparaitre et disparaitre un peu partout dans la ville, et étaient bien sur tombés sur des moldus qui avaient eut la peur de leur vie. Les oubliators avaient dut redoubler d'efforts pour effacer les mémoires. Les oreilles des ados avaient été tirées, mais le ministère avait jugé plus sage de jouer la prévention en expliquant sèchement à la population les risques de transplaner au hasard. Bref ... Keith ne transplanait jamais quand il devait se rendre d'un endroit à l'autre de Londres. Il utilisait le métro moldu, ou il marchait.

En l'occurrence, il devait se rendre à la rédaction du Daily Prophet, le quotidien magique ô combien connût et lut. Il était à son bureau chez les aurors, et, les deux endroits se trouvant assez près l'un de l'autre, il prit le parti de marcher. Il prit son sac à bandoulière qu'il avait amélioré avec un sortilège spécial lui permettant d'en augmenter considérablement le volume. S'il avait été du genre à regarder des films, il se serait prit pour Mary Poppins. Mais bien entendu, les sorciers ne regardent pas les films moldus, et Keith n'avait jamais vu Mary Poppins. Il mit sa cape de sorcier à l'intérieur du sac et en sortit un manteau d'aspect tout à fait moldu, un large manteau gris style officier qui lui donnait l'air d'un général soviétique en visite de garnison. Il valait mieux ne pas attirer l'attention des moldus en s'habillant comme un sorcier. Cette petite opération faite, il prit l'entrée des employés pour sortir du ministère. Le froid le saisit malgré le doux soleil qui brillait dehors. Il se mit à marcher rapidement afin de se réchauffer un peu.

Les locaux du Daily Prophet se situaient à quelques patés de maison du Ministère, dans une rue assez sombre coincée entre deux imposants immeubles. Celui de droite portait l'inscription "Royal Bank of Obziskistan", siège social de la banque officielle d'un pays prétendument ancien pays soviétique devenu indépendant après la chute de l'URSS ... et qui n'existait bien entendu pas. Keith se demandait ce qu'annonçait le panneau sur le bâtiment avant que l'URSS devienne la Russie, mais il ne savait pas trop à qui demander. Qui se souciait de ce détail ? Il allât directement vers une grande benne à ordures de couleur jaune et en souleva le couvercle. C'était l'entrée visiteur du Daily Prophet, celle réservée aux gens qui n'étaient pas titulaires d'une carte de presse. Keith songeât que l'entrée visiteur du Ministère était une cabine téléphonique, et qu'on pouvait donc dire que le Ministère traitait mieux ses visiteurs en comparaison. Mais bon, c'est comme ça. Il plongeât dans la benne et referma le couvercle au dessus de sa tête.

Il fut enveloppé d'une lueur dorée et la benne s'effaça pour devenir une grande pièce lumineuse car entourée de grandes baies vitrées. Ils étaient au troisième étage de l'immeuble, les deux premiers ainsi que le rez de chaussée étant destinés à servir de leurres pour les rares moldus désireux d'ouvrir un compte à la Royal Bank of Obziskistan. Un long bureau en bois beige s'étendait devant le mur du fond, entouré de deux portes massives, et trois secrétaires en tailleur étaient assises derrière. Il s'approcha tranquillement, et attendit que l'une d'elles s'intéresse à lui. Elles avaient des oreillettes magiques pour parler aux personnes qu'elles souhaitaient. L'une d'elle se tourna vers lui, soucieuse.


_ Monsieur Aberdeen... vous venez pour quoi ?

_ Je voudrais vérifier quelque chose dans les affaires de ma femme.

_ Bien sûr allez y. Nous n'avons rien touché... même après le passage de vos collègues.


Elle se replongeât dans ses dossiers avec importance. Keith s'apprêtait à emprunter l'une des deux portes massives, mais s'interrompit et se retourna pour regarder la personne qui venait d'arriver dans la pièce par le même chemin qu'il avait emprunté quelques minutes plus tôt.

...
........................

L'esprit est une horloge
aux rouages imparfaits
Revenir en haut Aller en bas
 

Misty Morning, Albert Bridge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragées Surprises :: Maintenant ou Jamais [HRP] :: « la pensine : archives .-